"Amour Massacre", Emile Goudeau

Publié le par vincent.paris.over-blog.fr

L'Amour est grand comme le monde ;
Il souffle, et sa lèvre féconde
Ruisselle en sève et tout s'inonde...
L'Amour est grand comme le monde.

L'Amour est petit comme un coin
Où l'on jette de loin en loin
La flamme rythmée avec soin...
L'Amour est petit comme un coin



L'Amour est le roi de l'Espace ;
C'est son aile immense qui trace
Le chemin où l'Etoile passe...
L'Amour est le roi de l'Espace.

L'Amour, c'est un regard mouillé,
Et, dans le logis verrouillé,
Sur l'épiderme chatouillé
C'est l'amoureux baiser mouillé.



L'Amour, c'est la source ravie
Où la nature inassouvie
Puise et rejette de la vie.
L'Amour, c'est la source ravie.

Et l'Amour c'est le massacreur,
Qui, dans sa haineuse fureur,
Déchire et transperce le coeur,
Et c'est de l'Amour que l'on meurt.



L'Amour, je l'ai béni, ma chère,
A cette saison printanière
Où je te buvais tout entière...
L'Amour, je l'ai béni, ma chère.

L'Amour - catin ! - je le maudis
Depuis l'heure où tu me trahis...
C'est un enfer ce Paradis.
L'Amour est mort, je le maudis.

Publié dans Poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article