Humeur de la nuit 19/03/2010

Publié le par vincent.paris.over-blog.fr

"Quiconque a sondé le fond des choses devine sans peine quelle sagesse il y a à rester superficiel. C'est l'instinct de conservation qui apprend à être hâtif, léger et faux", Par-Delà le Bien et le Mal, Friedrich Nietzsche

Cette pensée me laisse totalement perplexe.
Peut-on construire une amitié, une relation solide sur de la superficilité ?
La nuit est souvent le temps des artifices, du paraître, mais la plus belle rencontre n'est-elle pas les quelques secondes où l'on arrive à plonger dans le véritable regard de l'autre ?

Publié dans Humeurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article